El profesor Michel Garcia nos aborda con un nuevo e imprescindible libro para todos los interesados en la figura de Juana de Arco. Sus comentarios, a no perderse, serán tan meticulosos e incisivos como siempre:

Juan de Gamboa, La Pucelle de France. Récit chevaleresque traduit du castillan et commenté par Michel Garcia. Éditions Mazarine, département de la librairie Arthème Fayard, 2007. 299 p. (215 mm x 135 mm). 19 euros. 

Sommaire: Avant-propos (pp. 7-10). Note à la traduction (pp. 11-13). Traduction (pp. 17-202). || Commentaire: –L’œuvre en chantier (pp. 207-238). –Arrière-plan historique (pp. 239-263). –La figure de la Pucelle (pp. 264-292). Bibliographie sommaire (pp. 293-295).

Traduction. Elle s’appuie sur l’édition réalisée par V. Infantes et V. Campo et sur la consultation de l’édition d’Alcalá de Henares (1585), conservée à la Médiathèque d’Orléans. Le texte a été découpé en chapitres précédés d’un intitulé (seul le premier chapitre en a un dans les éditions.

Commentaire

– L’œuvre en chantier : datation et circonstances politiques de la composition de l’ouvrage ; son attribution à Juan de Gamboa, capitaine général du Guipuzcoa et Grand Écuyer d’Isabelle la Catholique.

– Arrière-plan historique : comment l’auteur a construit une fiction sur une trame historique parfaitement identifiable, à savoir la crise de la couronne de France à partir de l’assassinat du duc d’Orléans (1407).

– La figure de la Pucelle : l’image que le récit trace de la Pucelle donne une idée assez précise du degré d’élaboration que connaissait en France la légende de Jeanne d’Arc sous le règne de Louis XI.

Cet ouvrage se prête donc à une double analyse : en tant que fiction, il met en évidence certaines qualités remarquables du récit chevaleresque, si prisé des Castillans ; il constitue aussi un témoignage rare sur l’élaboration de la légende de Jeanne d’Arc en France